Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mec de la tombe d'à côté, par Katarina Mazetti

Titre : Le mec de la tombe d'à côté

Titre original : Grabben i graven bredvid

Auteur : Katarina Mazetti

Edition : Actes Sud

Collection : Babel

Prix moyen : 7,70 euros

Résumé : Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’auto dérision Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante.

Mon avis : Et bien ! J'ai mis un petit moment avant de faire cette chronique car ce roman m'a laissé perplexe. Partagée entre l'histoire que j'ai adoré et la narration qui ne m'a pas permis de rentrer dans l'histoire. En effet, nous avons dès le début, l'impression d'entre une histoire que deux personnes nous raconte au lieu d'avoir l'illusion de la vivre et ceci empêche de rentrer totalement dedans, de nous immerger dans la situation. C'est ce qui m'a dérangé même si j'ai dévoré ce livre d'une traite.

Car malgré ce détail, Le mec de la tombe d'à côté est un roman d'amour très beau, très juste et vraiment sympa. Il est rendu marrant par les différences de Bennie et Désirée qui tombent amoureux malgré tout ce qui les sépare. Et tout.. C'est le cas de le dire. Entre le fermier, ancré dans sa cambrousse, et la bibliothécaire qui ne sait même pas cuisiner, une fossé est d'emblée creusé. Et pourtant, une passion dévorante les consume tous les deux.

Le peu de dialogue que l'on a sont souvent intéressant et finement taillé. On perçoit dedans la finesse de l'un ou l'autre et tout l'art de manier les mots de l'auteure. Car même si je n'ai pas aimé la manière dont elle racontait l'histoire, il est indéniable que l'écriture est très belle et simple.

Dommage que l'on ne rentre pas mieux dans l'histoire. J'hésite à lire la suite même si le roman se termine sur un certain suspens. A voir !

Tag(s) : #Lecture Adulte, #Katarina Mazetti

Partager cet article

Repost 0